Programme

 

Le programme « Promotion des Métiers de l’Ingénieur et du Scientifique » (PMIS) est devenu prioritaire au fil des ans, répondant à une demande croissante du corps académique, des parents, et des institutions. Le programme s’exécute à l’aide de membres bénévoles des associations d’ingénieurs et de scientifiques, qui témoignent de leurs expériences professionnelles, principalement auprès des collégiens et des lycéens.

Il s’agit tout autant de soutenir, par le témoignage de professionnels passionnés, la motivation et la mobilisation des jeunes qui ont opté pour une filière scientifique ou technique, en leur apportant des réponses concrètes aux questions qu’ils se posent, que de susciter des vocations chez ceux que ces métiers attirent, mais qui n’osent pas franchir le pas.

Robespierre Port St Louis

Le programme PMIS a pour objectif de montrer que :

  • dans les domaines scientifiques et techniques, beaucoup des métiers de demain ne sont pas encore connus aujourd’hui, ce qui exige une forme de confiance en l’avenir.
  • ces métiers restent cependant porteurs en termes d’emploi et se comparent très favorablement aux métiers commerciaux, aux filières des sciences humaines et sociales, ou à celles du droit et des sciences politiques (source APEC 2010).
  • ces métiers sont soutenus par les besoins illimités en recherche et en innovation, au service des générations futures, tout en gardant à l’esprit que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme… »

ces métiers montrent une forte satisfaction professionnelle de ceux qui s’y sont engagés (source : Observatoire des Ingénieurs et Scientifiques de France).

 

Les interventions sont principalement organisées selon l’une des formes suivantes :

  • Les présentations interactives en classe au cours desquelles un ingénieur ou scientifique animateur présente les métiers et les formations scientifiques, puis entame un dialogue avec les élèves, aussi bien sur les études et les filières que sur le travail quotidien et les différentes missions des ingénieurs et des scientifiques,
  • La participation à des forums des métiers, souvent organisés par les établissements scolaires, et à des salons dans lesquels des ingénieurs et des scientifiques animent un espace IESF en répondant aux questions des visiteurs,
  • La participation à des conférences et des tables-rondes dans lesquelles un ingénieur ou un scientifique présente son parcours professionnel.Cela peut aussi avoir lieu dans le cadre d’une rencontre interprofessionnelle ou toute demande spécifique.

IESF Forum métiers Ciotat 2014 4

Nous sommes ouverts à toute autre forme d’intervention dans la mesure où cela reste en cohérence avec le programme de cette action et nos moyens.

Pour fonctionner, le programme PMIS :

  • Reçoit ou sollicite les demandes des corps académiques, parentaux, et autres organisateurs.
    >
  • S’appuie sur des ingénieurs et des scientifiques bénévoles, en activité ou jeune retraité, dénommés intervenants bénévoles.
  • S’associe avec des élèves d’écoles d’ingénieurs ou d’universités des sciences pour enrichir les témoignages auprès des élèves de collèges et lycées.
  • Dispose de plusieurs documents de présentation et d’information qui sont régulièrement mis à jour à partir des résultats de l’enquête annuelle menée par IESF auprès des ingénieurs diplômés en activité (~50 000 réponses). De nombreux documents d’information sont disponibles sur le site à la rubrique « aide documentaire » pour prolonger les interventions. Lors des rencontres, des plaquettes et des fiches métiers sont distribuées aux élèves.

 

Afin de renforcer nos actions, le programme PMIS-Provence a noué des partenariats ou collaborations avec plusieurs autres associations ou programmes qui réalisent des projets similaires, tels que FI (Femmes Ingénieurs), le BREI (Bureau Régional des Elèves Ingénieurs).

Une convention a été signée en 2014 avec le Rectorat de l’Académie Aix-Marseille, qui associe également « Femmes Ingénieurs » et « Femmes & Sciences », qui appuie nos actions auprès des établissements de son ressort. Nous bénéficions également du soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et du Conseil Départemental des Bouches du Rhône.